Comment se fixer des objectifs ?
LIFESTYLE

Se fixer des objectifs

Avez-vous établi un bilan de vos objectifs de l’année passée ? Voulez-vous continuer sur la même lancée ? Ou changer vos méthodes afin de réaliser un maximum possible de vos souhaits ?

Débarrassez-vous des résolutions irréalistes, des objectifs trop compliqués et concentrez-vous sur l’essentiel.

Cette année j’ai changé de méthode, une nouvelle façon d’avancer et d’accueillir ma nouvelle année.

 

Faisons le bilan de l’année qui s’est écoulée d’abord…

Planifier ses objectifs nécessite de faire un état des lieux avant de commencer.

Qu’avez-vous réalisé cette année de vos objectifs fixés ? Qu’avez-vous réalisé de nouveau sans le planifier ? Quelles sont vos fiertés de cette année passée et quelles sont vos déceptions ?

Evidemment le but n’est pas de se dire j’aurais dû faire ça ou j’aurais pu faire ça.. mais de dresser un bilan qui vous permettra de vous dire « voilà où j’en suis aujourd’hui », que la situation soit en faveur de ce que vous prévoyez pour la suite ou pas. Personnellement, mon bilan est presque détaché de mes objectifs à venir.

 

Et comme on dit, il n’y a pas de bonne réponse, il n’y a pas de  »bonnes » questions. A chacun son année, son bilan et ses domaines surtout.

Exemples de questions à se poser (mais comme je viens de le dire, chacun construit son bilan à sa guise) :

  • De mes objectifs de cette année, qu’est-ce que j’ai réussi à 100% ? Qu’est-ce que j’ai abandonné et pourquoi ?
  • Qu’est-ce que j’ai réalisé en cours de route sans le prévoir ?
  • Une fierté de l’année ? Et une déception ?
  • Un échec ? Si oui, vaudra-t-il la peine dans 5 ans ?
  • Un bilan émotionnel : si je devais évaluer mon état émotionnel sur l’année en un mot ?
  • … et pleins d’autres questions, vous pouvez trouver de l’inspiration sur le net, et je peux vous aider si vous m’écrivez ici.

Place à l’évaluation de nos envies …

Après avoir fait un état des lieux très bref sur la situation, nous allons pouvoir commencer à parler futur. Et pour cela quoi de mieux que de se projeter, justement. Mais comment ?

De la même façon qu’aujourd’hui (N) nous effectuons un bilan de notre année et planifiions l’année qui arrive, supposons que vous êtes déjà en décembre de l’année suivante (N+1), en train de préparer l’année d’encore après (N+2).

Cet exercice est un peu plus compliqué que le premier, il faudrait donc se poser les mêmes questions, pas facile de s’imaginer ses succès mais encore plus compliqué d’imaginer ses échecs. En faisant cet exercice, il faudrait ajouter un côté émotionnel à chaque question.

Exemple : Qu’est-ce que j’ai réalisé cette année ?

J’ai trouvé ma stabilité professionnelle.

Le côté émotionnel serait : Qu’est-ce que j’ai ressenti en réalisant cet objectif ?

Je me sens rassurée car j’ai un contrat à durée indéterminée et que toutes mes année d’études ont servi à quelque chose. J’aime mon travail et je m’éclate. Je suis heureuse et fière.

Une dernière pour la route

Vous le savez, j’aime écrire ! J’ai donc rédigé un petit paragraphe sur ce que je suis devenue (toujours en décembre de l’année N+1), comment se passe une journée dans ma peau, un week-end, un mois mais rapidement. Pour me projeter, c’était excellent comme moyen mais surtout je me suis sentie très épanouie. Ce qui voulait dire que c’est exactement ce qu’il me faut, alors je voyais un peu mieux ce que je voulais me fixer comme objectifs et comment les prioriser.

Et ensuite ?

Maintenant que le bilan est fait et que vous savez où vous voulez vous trouver dans un an, fixons nos objectifs.

Tout d’abord, choisissez une dizaine de domaines d’intérêt qui vous tiennent à cœur.

Evaluez leurs places et leurs apports dans votre vie.

Exemples de domaines : Famille, Social, Finance, Travail, Etudes, Santé, Couple, Amusements, Engagement, Charité, Développement personnel, Culture, Créativité, Image de soi, Musique, Equitation, Danse, Photographie, Spiritualité …

Et maintenant, vous pouvez vous fixer un objectif par domaine. Notez bien qu’un objectif doit être clair;  spécifique, mesurable, ambitieux (mais pertinent), réalisable et surtout temporellement défini. (Une blogueuse, Lutetia Flaviae conseille d’ajouter à chaque objectif ce qu’il vous apporterait en émotions).

Une fois vos objectifs fixés et rédigés, il faut maintenant les prioriser pour pouvoir commencer à les décomposer et surtout les planifier sur le long de l’année.

Comment prioriser ses objectifs ?

Le plus dur est de choisir quel objectif mettre en premier lequel passera devant lequel et pour quelle raison.

Normalement, nous avons toujours deux ou trois qui sont au même niveau de priorité si on procède à l’aveugle. C’est bien pour cette raison qu’il existe des méthodes de priorisation, voici un article très intéressant sur le sujet.

Personnellement, j’ai opté pour une combinaison de ces méthodes pour prioriser mes objectifs :

  • Le plus important et le plus urgent
  • L’impact qu’un objectif a sur les autres objectifs et sur moi émotionnellement
  • Le plus dur à accomplir (ou le plus long)

En combinant les trois classements, j’ai réussi à avoir un classement d’objectifs, que je n’aurais pas pu faire à l’aveugle. Mais en le voyant, il me paraît évident et surtout logique.

 

Et ensuite ?

Une fois les objectifs priorisés, il ne reste plus que les décortiquer pour les réaliser. Planifier ses objectifs est une étape qui prend plus de temps que les autres.

Consacrez une page au maximum à chaque objectif afin de ne pas aller (trop) dans le détail.

Sur un calendrier ou un bullet journal où vous planifiez vos mois, vous pouvez placer l’étape à réaliser sur chaque mois par exemple. Ce serait peut être plus compliqué de se projeter sur les 12 mois, alors se concentrer sur les 3 premiers est un bon début. Je me suis arrêtée au premier et deuxième, personnellement.

 

Ce qu’il ne faut pas oublier c’est que planifier ses objectifs se fait au quotidien. A commencer par veiller à réaliser ce qui est prévu pour la journée, pour la semaine et pour le mois. Et surtout faire le point à la fin de chaque période.

Les objectifs que vous aurez fixés et planifiés peuvent évoluer ou changer, même dans la hiérarchie de vos priorités.

Tenir un journal quotidien est une façon de se rappeler de réaliser tous les jours un peu de ses objectifs. Des petits pas pour un grand, comme disait mon grand-père.

Après toute cette réflexion, une pause café s’impose (haha ! Sauf si l’objectif est de réduire la consommation de café :oupsi:)

Bon j’arrête, je vous souhaite un bon début d’année 2020, une bonne planification et de très grands projets à toutes et à tous.

 

Vous avez d’autres façons de faire pour planifier vos objectifs ?

Vous avez fait cet exercice ? 

Partagez-avec nous (moi surtout) en commentaire ou en privé 😋

 

Des bisous tout pleins

With Love ❤

Oums

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *