J'ai changé de cursus grâce à l'IKIGAI
Bla bla & Mood

Changer de formation : J’ai osé grâce à l’Ikigai

Cet hiver, je suis passée par une période assez dure, remplie de décisions à prendre et de choix à faire, où j’ai changé plusieurs aspects de ma vie ! Et j’en suis sortie saine et sauve. Mais pas que, car grâce à l’ikigai, j’ai réussi à changer ma vie.

Je me sens, depuis la prise de certaines de ces décisions, plus soulagée, moins malade (et oui) et surtout plus épanouie. Surtout maintenant que mes décisions prennent forme ! 

 

Alors oui, j’ai décidé d’arrêter mes études en informatique de gestion (la MIAGE pour celles et ceux qui connaissent) en dernière année et de changer de cursus. Et ce n’était pas évident !

Comment t’as fait

Pour prendre une telle décision, j’ai dû appeler mes parents qui m’ont fait comprendre qu’ils étaient contre (évidemment car je suis l’aînée et qu’il faut être stable), consulté des experts ou ce que l’on appelle des conseillers en orientation (ou réorientation dans mon cas)… J’avais le soutien de mon copain et celui de ma sœur. Mais comment prendre une décision ? En pesant le pour et le contre ? C’est vite vu, je reste en MIAGE. En parlant avec des gens qui ont des parcours similaires ? Pas très concluant ! En écoutant uniquement mes parents ? Ce n’est pas ce qu’ils m’ont appris.

J’ai donc fait à l’ancienne, ou pas. Comme une étude de projet, car oui ça en est un !

J’ai fait deux nuits blanches, à évaluer mes points forts et mes points faibles, mes envies, mes passions, mes objectifs et rêves à long terme (aussi impossibles qu’ils puissent être). Conclusion : Je sais ce que je ne veux PAS faire ! J’arrête !

Et la suite ?

Oui mais pour faire quoi ? Parce que je n’arrêterai pas sans avoir un plan B et qu’il soit bien réalisable (parce qu’aller vivre sur une île paradisiaque est un bon plan hein !)

Pour bien répondre à cette question, je me suis fait une journée introspection (oui encore) pendant laquelle j’ai dû chercher mon ikigai !

Kézako vous allez me dire ? 

C’est, d’après les livres et monsieur internet, la raison d’être de chacun et sa principale motivation de se lever le matin, très pratique quand on veut changer de voie professionnelle et que l’on ne sait pas ce qu’on veut faire de sa vie, ou simplement pour se rassurer dans notre vie actuelle.

Au moment de monter un projet, on s’investit à 100%, alors on ne souhaite pas le faire dans le vide ou sans ressentir de la satisfaction (à minima). La recherche de l’ikigai permet d’orienter nos pensées et la construction d’un projet cohérent avec notre bonheur, et notre personnalité. Ça permet donc d’allier utilité, satisfaction et compatibilité avec le monde extérieur (parce que travailler pour se faire plaisir c’est cool, mais il faut qu’on mange aussi).

La recherche de son ikigai est simple et efficace, il suffit de savoir s’auto-juger sans être dur avec nous-même. Oui d’accord, c’est un peu difficile ! Mais vous allez voir rien n’est compliqué !

 

Cet exercice se déroule sur quatre temps, je vous faciliterai la tâche en mettant des extraits de ma recherche personnelle :

 

Step 1 : Notez tout ce que vous aimez.

Les activités, entités et/ou aspects de votre vie (ou pas encore)

Pour commencer, j’ai noté : Divertissement, sortie, argent, amis, communautés, représentation, réseaux sociaux, vêtements, séries, écrire, lire, dormir, organisation, listes …

 

Step 2 : Quelles causes voulez-vous défendre ?

Les causes les plus nobles pour vous, pour quelles raisons vous battez-vous jusqu’au bout ? Qu’est-ce que vous voudriez changer dans le monde ? …

Ensuite,  je me battrai pour : Toutes les personnes qui croient en moi, les étudiants et plus que tout, ma famille.

 

Step 3 : Quelles valeurs pouvez-vous apporter aux autres ?

À remplacer par « ce pour quoi vous êtes payés » si  vous aimez bien votre travail mais voulez faire l’exercice.

Quels services pourriez-vous apporter à votre entourage, à vous-même, au monde entier ? Cela peut être un simple service jusqu’à une solution qui peut révolutionner le monde.

Pour cette partie, j’ai mis : ma joie et ma bonté, beaucoup de critiques pas toujours constructives mais qui poussent les gens à se poser des questions, de l’aide, de la rigueur, certaines expertises que j’ai acquises, un sourire …

 

Step 4 (et pas des moindres) : Quel est votre talent ?

Bon qu’on soit clairs, cette partie m’a pris la moitié de la journée. Et cela, parce que s’envoyer des fleurs c’est pas facile. Pour cette partie, j’ai un peu triché. J’ai demandé de l’aide à des personnes avec qui j’ai travaillé en évitant mes amis, ma famille et ceux que je considère comme susceptibles de mentir (dans le bon ou mauvais sens). Je remercie, donc, mes anciens collègues, certains professeurs, camarades de classes (lycée et fac)  et associatifs kiss kiss keur keur.

Et enfin, je suis donc plutôt bonne (oui) en : gestion de priorité, argumentation, prise de décision sur-le-champ, douée pour gagner la confiance des gens…

 

Je me permets de garder certains détails, vous en doutez je n’ai pas mis que ça en une journée. Pour tout vous dire :

  • Ce que j’aime faire m’a pris une page A4 (ce qui représente 40% de ce que j’ai écrit)
  • Les causes pour lesquelles je me batterai, représente  5%
  • Mes apports, 45%
  • Et ce pourquoi je suis douée : 10%

Avec des Stabilo et des post-it.. 😋

Le résultat ? J

Quand vous aurez fait ce petit recensement, vous pourrez distinguer :

  • Une passion -> pour moi c’était Partager
  • Une mission -> Écouter
  • Une vocation -> Aider
  • Une profession -> Accompagner
  • Mon Ikigai -> Faire plaisir aux gens et avoir de la reconnaissance.

 

En option, vous pouvez avoir aussi, ce qui vous procure un sentiment de satisfaction mais inutile à vous ou aux autres, ensuite ce qui vous est confortable mais vous fait sentir vide. Et enfin,  ce qui est excitant mais incertain dans votre vie.

 

Voici, une image pour mieux expliquer, je voulais pas la mettre au début pour pas que vous trichiez. J’attend de voir les résultats de l’exercice de chacun d’entre vous, en commentaire ou en privé par ici.

[caption id="attachment_258" align="aligncenter" width="1920"]Ici , un schéma réalisé par Oums pour expliquer mes différentes étapes et comment interpréter le résultat, des schémas ressemblants existent sur internet, en cherchant IKIGAI dans les images Google Schéma explicatif de l’exercice Ikigai[/caption]

 

 

PS : J’ai opté pour une dernière année en communication & événementiel afin de travailler à la fois dans la communication mais aussi dans l’organisation d’événements. J’en parlerai plus tard dans un autre article !

 

Si vous voulez en savoir plus, lisez ce livre, c’est ce qui m’a permis de découvrir cet exercice et de le réaliser.

 

With Love ❤

Oums

3 commentaires

  • Ophélie

    J’aime beaucoup ton article et je te trouve très courageuse d’avoir réussi une telle réorientation. J’ai aussi eu besoin de me réorienter mais je n’ai pas osé comme toi… en espérant qu’un jour je trouve mon IKIGAi ! Bonne chance dans ta nouvelle voie <3

    • Oums

      Merci beaucoup Ophélie, je t’encourage à le faire même que pour voir si ce que tu fais te correspond 🙂 Bon courage à toi aussi dans ta nouvelle formation et éclate toi bien surtout Bisouus <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *